Villepin, un jour au quai d'Orsay : 100 000 euros (Telegraph)
Brève

Villepin, un jour au quai d'Orsay : 100 000 euros (Telegraph)

Un jour de travail pour un bonus de 100 000 euros ? Dominique de Villepin, ancien ministre des Affaires Etrangères serait revenu travailler au Quai d'Orsay un seul jour pour bénéficier de sa retraite à taux plein raconte le quotidien britannique The Daily Telegraph. Une procédure normale selon le ministère, qui a été confirmée par la porte-parole du gouvernement.
Villepin

Une journée de travail pour toucher 100 000 euros. Cette information surprenante figure en page 14 du Daily Telegraph. En fait elle concerne la retraite de ministre des Affaires étrangères de Dominique de Villepin qui fut aussi Premier ministre de 2005 à 2007.

Selon un porte-parole de l'ex-ministre, cité par le Telegraph, "il y aurait eu une erreur administrative dont de Villepin aurait demandé la correction" pour faire valoir ses droits à la retraite. Mais ce porte-parole n'a pas précisé de quelle erreur il s'agissait, ni quand cette erreur s'était produite.

Le Telegraph indique que le ministère précise qu'il n'y a ren d'illégal dans cette affaire, qu'il s'agit d'une procédure classique mais que sa résolution a du être approuvée par l'actuel ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius.

Le ministère, qui a refusé de confirmer le montant de 100 000, indique que Villepin n'a bénéficié d'aucun passe-droit. Toutefois, le Telegraph rappelle que Fabius, Villepin, et Hollande sont tous les trois sortis de l'ENA.

L'information a été reprise, dans la matinée, par la majorité des sites français d'information qui s'appuyaient sur l'AFP. Exemple avec LeMonde.fr, sous le titre "Villepin suspecté d'avoir travaillé une journée pour toucher 100 000 euros". LeParisien.fr se fait plus précis: "Cette somme correspondrait à sa retraite de haut fonctionnaire, dont il n'aurait pu bénéficier dans sa totalité sans ce jour supplémentaire". Devant le début de polémique, Najat Vallaud-Belkacem a abordé le sujet lors du compte-rendu du conseil des ministres. Elle a confirmé l'information du Telegraph : "Oui Dominique de Villepin a demandé à bénéficier d'un régime en vigueur pour les cadres du Quai d'Orsay".

Enfin,le porte-parole du Quay d'Orsay, cité par l'AFP, a ajouté qu'un "décret du 8 juin 2011 a prévu un dispositif de fin d'activité permettant aux cadres supérieurs du Ministère des Affaires étrangères de quitter définitivement les cadres de l'administration de façon anticipée (...) en contrepartie d'une somme correspondant à environ un an de traitement" Il s'agirait en fait d'un peu plus de 70 000 euros selon Romain Nadal, le porte-parole du ministère, qui a démenti toute intervention de Laurent Fabius, l'actuel ministre des Affaires étrangères. : "L'opération est profitable au ministère. Elle s'est déroulée entre la direction des ressources humaines et Dominique de Villepin sans que Laurent Fabius ait eu à en connaître."

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.