Ville ukrainienne bombardée : erreur de l'AFP
Brève

Ville ukrainienne bombardée : erreur de l'AFP

Plusieurs sites Internet critiquent le titre d'une vidéo de l'AFP sur l'Ukraine. Le 8 juin, l'agence diffuse une vidéo titrée "Slaviansk pilonnée par les séparatistes". Mais la ville est aux mains des dits "séparatistes" (russophones) depuis plusieurs mois, et ces bombardements sont donc le fait des troupes gouvernementales.

Diffusée par l'AFP, le 8 juin, une courte séquence vidéo de 43 secondes, est ainsi légendée : "Le pilonnage de Slaviansk par des séparatistes pro-russes a provoqué dimanche 8 juin de nombreux incendies dans la ville, alors que le nouveau président Petro Porochenko a déclaré vouloir mettre fin dans la semaine aux combats dans l'Est."

Pourtant, Slaviansk figure dans la liste des villes contrôlées par des Ukrainiens oppposés au gouvernement de Kiev, et considérés comme "pro-Russes"

nouveau media

Plusieurs sites Internet comme Les Moutons Enragés ou Les-Crises (le site de notre invité Olivier Berruyer) dénoncent ce qu'ils considèrent comme la "propagande" de l'AFP qu'ils accusent de parti pris. Ils indiquent que "la ville de Slaviansk est pilonnée depuis plusieurs jours par des moyens d’artillerie lourde,des tanks,des batteries de missiles Grad et des mortiers de type Tulpan."

nouveau media
nouveau media

L'erreur de l'AFP est d'autant plus étonnante, que  l'agence a diffusé plusieurs dépêches dans les jours précédents, dont une datée du 27 mai  qui parlaient du "bastion prorusse de Slaviansk". Un situation qui n'est pas nouvelle puisque l'AFP écrit que "Slaviansk, bastion de la rébellion dans l’Est depuis près de deux mois, est encerclée par les forces ukrainiennes, ce qui donne lieu à des combats et échanges de tirs sporadiques."

nouveau media


Finalement l'AFP a changé le titre, le lendemain 9 juin, pour une version plus neutre : "Slaviansk touchée par des tirs de mortier".

Si la version précédente accusait les "séparatistes" la deuxième version n'attribue plus les tirs à personne, alors qu'ils émanent de forces fidèles au gouvernement de Kiev.

La ville n'est plus "pilonnée par les séparatistes"" elle est "touchée par des tirs de mortiers"

nouveau media




La vidéo de l'AFP et sa légende erronée ont été abondamment reprises en France sur des sites de presse

picto comme celui de 20 Minutes ou du Monde

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.