Valeurs Actuelles / L'Opinion : le sondage Sarkozy était bidon
Brève

Valeurs Actuelles / L'Opinion : le sondage Sarkozy était bidon

Pas de source, pas de questions posées... pas de sondage !

Saisie pour juger du sérieux d'un sondage extrêmement favorable à Nicolas Sarkozy pour la présidentielle de 2017 (@si vous en parlait ici), la commission des sondages a estimé que L'Opinion et Valeurs Actuelles "n'ont pas été en mesure de lui fournir d'informations relatives" au sondage qu'ils ont relayé.

Sondage Sarko

"En l'absence de tout élément permettant d'établir, de manière certaine, l'existence de ce sondage électoral et, a fortiori, de contrôler la qualité des méthodes retenues pour obtenir les résultats diffusés, la commission des sondages appelle l'attention de l'opinion publique sur l'absence de fiabilité de ces résultats", détaille la commission, composée de membres du Conseil d'Etat, de la Cour de cassation et de la Cour des comptes, dans un communiqué.

Le "sondage explosif" publié "en exclusivité par Valeurs Actuelles" donnait Nicolas Sarkozy largement en tête pour la présidentielle de 2017 : "Si Nicolas Sarkozy était candidat, il obtiendrait 30% au premier tour face à Marine Le Pen (27%) et François Hollande (16%), François Bayrou (12%) et Jean-Luc Mélenchon (11%) fermant la marche". Des chiffres qui seraient issus d'un "sondage confidentiel qui circule en ce moment à l’UMP et qui agite tous les esprits", assurait le magazine, attribuant (à tort, donc) le sondage au sondeur Ipsos.

La commission des sondages, qui a la "possibilité d'imposer des mises au point à la presse" sur le modèle du droit de réponse, n'a pas jugé bon d'en imposer à Valeurs Actuelles ou L'Opinion.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.