Un maire condamné tente de corrompre "Paris-Normandie"
article

Un maire condamné tente de corrompre "Paris-Normandie"

Le journal ne cède pas, l'élu découvre l'effet Streisand

Réservé à nos abonné.e.s
Condamné pour violences conjugales, le maire d'Épreville-près-le-Neubourg échappait cependant à toute peine d'inéligibilité, mais craignait les articles dans la presse locale. Il a essayé de soudoyer le quotidien régional "Paris-Normandie" à la sortie du tribunal.

Ce soir du mardi 16 novembre, Alain Le Coq sort du palais de justice d'Évreux, qu'il fréquente deux à trois fois par semaine depuis plus de cinq ans en tant que correspondant local de presse de Paris-Normandie dans le chef-lieu de l'Eure. Il s'apprête à traverser la route pour monter dans sa voiture après une longue journée de travail passée à couvrir trois audiences, lorsqu'il est abordé par un passant. Il reconnaît le prévenu de la dernière affaire, Jean-Christophe Pisani, fraîchement condamné à cinq mois de prison avec sursis et un euro de dommages et intérêts, notamment pour avoir frappé son ex-compagne. Il lui demande pour quel journal il écrit. "C'est embêtant, j'ai un fils de 14 ans, je n'aimerais pas que ça vienne à ses oreill...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.