Un investigateur quitte Mediapart pour Le Monde
Brève Vidéo

Un investigateur quitte Mediapart pour Le Monde

Lhomme, de Mediapart au Monde.

L'une des stars de l'investigation quitte le site d'info fondé par Edwy Plenel.

Electron Libre annonce que Fabrice Lhomme retourne au Monde à partir du 15 avril. Présent à Mediapart dès le lancement du site il y a trois ans, il y était en charge de l'investigation, en duo avec Fabrice Arfi. Les deux journalistes ont "sorti" nombre de scoops, au premier rang desquels les affaires Woerth et Karachi.

"Il vient renforcer à partir du 15 avril la cellule investigation du journal racheté par Niel, Pigasse et Bergé. Une recrue de choix pour Erik Izraelewicz, le nouveau directeur du journal", écrit Electron Libre.
Fabrice Lhomme

Depuis l'été dernier, Xavier Niel avait à plusieurs reprises signifié qu'il aimerait voir "musclée" la cellule investigation de "son" quotidien.

La revanche doit être savoureuse pour Lhomme, qui après être passé au Parisien, avait déjà travaillé au Monde. Appelé par Plenel pour rejoindre la cellule investigation largement mise en avant par celui qui était alors le directeur de la rédaction, il avait quitté le journal en 2006, regrettant qu'avec le départ d’Edwy Plenel, Le Monde ait "mis un coup de frein sur l’investigation", comme il le disait à Bakchich l'an dernier.

Lhomme n'était pas le seul à le regretter. Sur notre plateau en juillet, Gérard Davet, chef de la rubrique Grand reportage du Monde avait regretté l'abandon de l'investigation. Voilà qui devrait le rassurer. Interrogé par Daniel Schneidermann durant la même émission, Lhomme avait assuré, rigolard, qu'il ne reviendrait au Monde que si...

picto... la ligne éditoriale devenait "trotsko-fasciste"!

Cette défection ne doit pas franchement amuser Mediapart. D'autant que François Bonnet, le directeur de la rédaction, a récemment demandé au Monde d'arrêter d'essayer de débaucher ses stars.

C'est encore Electron Libre qui avait dévoilé l'info, en publiant un mail salé envoyé par Bonnet au Monde : "Ce mail donc pour vous dire combien je trouve inélégant, voire inamical, les tentatives répétées et toujours en cours de débauchage de Fabrice Arfi et de Fabrice Lhomme, écrivait le directeur, lui aussi ancien du quotidien. (...) Que Le Monde se décide enfin à renoncer aux grandes purges des années 2003/2006 et à ses petites tueries entre amis pour reconstituer un journalisme d’enquête, contre ce «journalisme de validation» qui m’a fait partir, tant mieux. Je suis pour la saine concurrence. Que pour ce faire, il tente aujourd’hui de piquer les deux journalistes en pointe de notre équipe, j’estime que c’est un coup bas. Que je sache, il ne manque pas de talents dans ce grand journal pour faire ce travail. (...) Je ne vais certainement pas, après trois années de construction difficile de Médiapart, me laisser emmerder par Le Monde, pour le dire vulgairement."

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.