Trump : Facebook accusé de propagation intensive de mensonges
article

Trump : Facebook accusé de propagation intensive de mensonges

"Identifier la vérité est compliqué" (Zuckerberg)

Réservé à nos abonné.e.s
Facebook a-t-il contribué à la victoire de Donald Trump ? Depuis l'élection du candidat républicain, plusieurs médias ont accusé le réseau d'avoir faussé le résultat, en laissant proliférer sur son réseau de fausses informations, et en divisant progressivement la narration politique en deux bulles, bien distinctes. Facebook (qui s'en défend) nouveau faiseur de roi ? @si fait le point.

On l'avait quitté en août dernier, en train d'insulter Donald Trump de "putain de trou du cul" et de "sociopathe narcissique". Depuis, John Oliver, animateur de la chaîne câblée HBO, s'est calmé et le candidat républicain a été élu président des États-Unis. Le journaliste qui rend la neutralité du net passionnante est revenu, dimanche 13 novembre, dans son Last Week Tonight, sur la victoire de Trump. En s'intéressant au rôle joué par Facebook dans cette élection. "Les fausses informations circulent à une vitesse effrayante sur les réseaux sociaux (...) Votre fil d'actualité était peut-être remp...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.