Ténacité, dérision et bidonnages : c'était Barthès
article

Ténacité, dérision et bidonnages : c'était Barthès

Dernière de l'animateur du Petit journal, qui part chez TF1

Réservé à nos abonné.e.s
Le "pur produit" Canal s'en va chez TF1. Le présentateur et producteur Yann Barthès, qui anime ce 23 juin sa dernière émission, et animait Le Petit journal depuis 2011, avait annoncé le 9 mai qu'il quittait la chaîne cryptée. Le Petit journal façon Barthès (et Bangumi, sa société de production), c'était un regard mordant sur la classe politique et ses travers, mais aussi un art du montage parfois poussé jusqu'à la manipulation, et un brouillage permanent des frontières entre information et divertissement. Rétrospective, en quelques séquences marquantes.

Douze ans que les téléspectateurs de Canal+ s'étaient habitués à son ton grinçant. Yann Barthès fut d'abord une simple "voix", déroulant le Petit Journal People et le Petit Journal Actu dans le Grand journal de Michel Denisot. Le visage derrière la voix, le grand public le découvrit en 2007, quand il vint présenter ses séquences en plateau. Devant le succès de ce petit jeune mêlant people et politique dans un même grand bain de rires, la direction de Canal+ lui offrit sa propre émission: Le Petit journal, produit par Barthès himself (et le producteur Laurent Bon) via sa société, Bangumi.

Dessin : Alain Korkos

U...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.