Téléchargement illégal ebooks : la faute aux éditeurs ?
Brève Vidéo

Téléchargement illégal ebooks : la faute aux éditeurs ?

Les éditeurs favorisent, de fait, le téléchargement illégal de livres numériques.

A l'occasion du Libé des écrivains, voici le discours développé par Pierre Lemaître, auteur de polars et de thrillers, qui critique durement l'attitude des éditeurs français, très frileux devant les évolutions technologiques. Dans le viseur de l'écrivain : la politique de tarification des ebooks, qu'il juge incompréhensible : "Un livre qui vaut 7euros lorsqu’il passe au format de poche continue d’en valoir 15 ou 16 en version numérique. Persister à vendre un livre deux fois plus cher au format numérique qu’au format de poche, c’est du boycottage pur et simple." Lemaître cite l'éditeur Calmann-Lévy (comme il l'a déjà fait il y a un mois), qui lui aurait affirmé : "Bon nombre d’éditeurs hésitent à prendre des mesures qui risqueraient de fragiliser un marché du livre déjà chahuté par la crise."

"La raison de cette politique ? «Le papier représente 99% des ventes contre 1% pour le numérique.» Ça ne pèse rien. On connaît l’argument contre les évolutions technologiques, c’est le plus ancien", peste l'auteur. A ceci près qu’il est plus bête encore qu’hier car les mutations s’effectuent aujourd’hui à une vitesse sans commune mesure avec celles des siècles précédents et que la montée en puissance des liseuses et des tablettes numériques (pratiques, écologiques et de plus en plus performantes) est une réalité assez prévisible."

La colère de l'écrivain est effectivement justifiée, comme le démontrait Capital, mi-février sur M6. Le reportage démontrait que les éditeurs font des marges plus importantes sur les ebooks que sur les livres traditionnels.

Il montrait aussi une employée de maison d'édition incapable de justifier pourquoi les livres électroniques sont vendus plus cher que les livres de pochepicto

Lemaître juge "que cette mesure punitive des éditeurs vis-à-vis du numérique est contre-productive. Elle a pour conséquence évidente que les lecteurs, même les mieux intentionnés, se tournent vers les sites de téléchargement illégal."

Il évoque le site Team Alexandriz, très actif dans la diffusion gratuite de versions électroniques de livres. Pour se couvrir, ce site rappelle que "la loi L. 122-5 du Code de Propriété Intellectuelle admet une exception pour la copie privée, vous pouvez donc télécharger légalement les œuvres présentes ici si vous en possédez l’original".

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.