Starbucks, Amazon et Google, champions de l'évasion fiscale en Grande-Bretagne
enquête

Starbucks, Amazon et Google, champions de l'évasion fiscale en Grande-Bretagne

Réservé à nos abonné.e.s
Une enquête de l'agence Reuters a révélé que Starbucks se présentait comme bénéficiaire en Grande Bretagne auprès des investisseurs, alors qu'il prétend le contraire au fisc britannique à qui il ne paie pas d'impôts. Cette enquête a attiré l'attention de deux commissions parlementaires britanniques qui se penchent régulièrement sur les moyens employés par plusieurs grands groupes comme Starbucks, Amazon ou Google pour payer peu ou pas d'impôts.

"Ceux qui évitent les impôts de manière immorale", titre le Daily Mail, avec en sous-titre : "Amazon, Starbucks et Google critiqués par les députés pour leurs systèmes élaborés qui privent la Grande Bretagne de millions de livres". Le sous-titre fait référenceà la commission parlementaire (Public Accounts Committee) qui s'est tenue lundi où des parlementaires ont auditionné les grandes firmes sur leurs techniques d'optimisation fiscale.

L'information fait la une du quotidien populaire Daily Mail ce mardi qui donne les chiffres. Starbucks UK : chiffre d'affaire 398 millions de livres en 2011, pas d'impôt. Google (basé en Irlan...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.