Star Wars : Avec Disney, "beaucoup moins de liberté interprétative"
Brève Vidéo

Star Wars : Avec Disney, "beaucoup moins de liberté interprétative"

Disney a-t-il dénaturé l'oeuvre de Georges Lucas?

Pour Laurent Jullier, théoricien du cinéma, auteur de Star Wars : Anatomie d'une saga, la "patte" de Disney est évidente. Si l'on compare les séquences d'initiation à la force, celle de Luke dans l'épisode L'Empire contre-attaque (5) et de Rey dans Le Réveil de la Force (7), l'image n'est pas la même. Georges Lucas laisse une "liberté interprétative" grâce à des plans fixes, avec des marionnettes, un décor fait à la main. Tandis que le film de 2015 "dirige le regard", grâce à des mouvements de caméra, et un usage de la musique. 

L'occasion de voir notre émission : "Le moteur narratif de Star Wars est masculin."

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.