Sin City : le corps du délit
Brève

Sin City : le corps du délit

La Motion Picture Association of America vient de censurer sur le territoire étazunien l'une des affiches annonçant la suite de Sin City (le film) dont la sortie est prévue en août prochain. Pour quelle raison ? Examinons le corps du délit.


L'une des six affiches annonçant la sortie de Sin City A Dame To Kill For a été censurée au prétexte qu'Eva Green nous montre, à travers un déshabillé transparent, « la courbe inférieure de la poitrine et l'aréole d'un sein ».


On se croirait revenu au bon vieux temps du Code Hays, véritable bible de la censure rigoureusement appliquée aux USA de 1934 à 1956.


Dans les années 40, un photographe de la Columbia nommé A.L. Shafer réalisa une photo qui regroupait dix interdictions édictées par le code Hays. Cette image circula sous le manteau de studio en studio, telle une protestation ironique et muette :

Le panneau dit :

TU NE MONTRERAS POINT :
1. la loi mise en échec
2. des entrejambes
3. de la lingerie de dentelle
4. de cadavre
5. de drogue
6. de consommation d'alcool
7. de seins nus
8. de jeu d'argent
9. l'acte de pointer une arme
10. de mitraillettes


Il suffirait, à la manière de Frank Miller, de teinter en rouge deux ou trois éléments de cette affiche pour qu'elle redevienne totalement d'actualité !


L'occasion idéale de lire ma chronique intitulée Quand les puritains censuraient le cinéma.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.