Sauvons Superdupont des mains des margoulins !
Brève

Sauvons Superdupont des mains des margoulins !


Un individu nommé Alain Soral (dont il était récemment question ici) commercialise, via le ouèbe, différents produits dont un dévédé intitulé Initiation à la boxe française - La leçon du père Soral. Yan Lindingre, rédacteur en chef de Fluide Glacial, revue d'Umour et Bandessinées, s'en émeut ces jours-ci car le dessin illustrant ledit dévédé n'est qu'une copie (malhabile) de Superdupont :


Voici donc la lettre qui s'affiche à la une du site de Fluide Glacial, revue d'Umour et Bandessinées :

« Cher Monsieur Soral,

en utilisant sans l'accord de Fluide Glacial l'image de Superdupont vous oubliez trois choses:

1. Tant que nous sommes encore en démocratie, vous vous devez de respecter la loi. En l'espèce, ne pas pomper sauvagement les créations protégées par des copyrights.

2. Superdupont, c'est de l'humour, du second degré. L'Antifrance, c'est de la blague, c'est pour rire. C'est comme "Hitler=SS" de Vuillemin et Gourio ou "le Dictateur" de Chaplin. Faut pas prendre ça au pied de la lettre. Superdupont cogne sur les étrangers, mais Superdupont… c'est con, n'est-ce pas.

3. Dans votre monde idéal Superdupont n'existerait pas puisque, pour des raisons qui vous appartiennent, vous auriez envoyé à la chambre à gaz son créateur, Marcel Gotlib. De même que vos aînés chéris y ont envoyé son papa.

Je n'ai pas envie de vous faire un procès, parce que je n'ai pas envie de vous faire de la publicité, à vous et à votre bande de nervis.

Alors de grâce, virez Superdupont de la jaquette de vos leçons audiovisuelles de ratonnades.

Yan Lindingre
Rédacteur en Chef de Fluide Glacial »

Voilà qui est dit, et bien dit !

Superdupont est une création de Jacques Lob et du Très Hautement Génialissime Marcel Gotlib, il vit le jour dans l'hebdomadaire Pilote (mâtin, quel journal !) du 21 septembre 1972 :


D'abord dessiné par Gotlib, donc, le personnage fut ensuite confié aux crayons d'Alexis (dessinateur ô combien talentueux décédé beaucoup trop tôt) puis à ceux de Jean Solé :

Couverture dessinée par
le Très Hautement Génialissime Marcel Gotlib

Couverture dessinée par Alexis

Couverture dessinée par Jean Solé


En 1985, Jean-Marie Le Pen déclara qu'il était Superdupont et qu'il luttait contre l'Antifrance. La série fut alors abandonnée par ses créateurs, ulcérés de voir leur gros con préféré récupéré par un individu qu'ils appréciaient peu. Superdupont attendra vingt et un ans avant de reparaître, en 2006 :


Le tome 7 de ses aventures paraîtra le 22 janvier prochain. On l'y verra luttant contre de pulpeuses gretchens, voici le pitche de l'album : « Georgette, la femme de Superdupont qui croupit dans les geôles de la forteresse des filles perdues, désire un enfant de lui. En proie au doute sur son éventuelle paternité, notre héros croise le chemin du professeur Bourg-Moylemoult, sinistre gynécologue aux plans machiavéliques. Superdupont à la rescousse! »

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.