Sarkozy : "nouvel extrêmisme" (Newsweek)
Brève

Sarkozy : "nouvel extrêmisme" (Newsweek)

L'édition européenne de Newsweek (vendue en France) affiche le portrait de Nicolas Sarkozy à la Une : "Le nouvel extrémisme en Europe" "Sarkozy et la montée de la droite dure".



L'image de Sarkozy à la Une n'est pas flatteuse. C'est une oeuvre de Gluekit, un duo formé par Kathleen et Christopher, deux illustrateurs qui ont déja réalisé d'autres couvertures pour Newsweek. Une photo de Sarkozy faite par Olivier Hoslet (diffusée par l'agence EPA) a été retravaillée, rendue légèrement floue par l'application d'une trame dont les points sont très visibles.

pictoNewsweek Europe daté du 4 octobre actuellement en kiosque



"La Montée de la droite" titre l'article qui s'étend sur 4 pages au milieu de ce magazine de 58 pages.

"Le fait que des sièges au parlement tombent dans des mains extrémistes représente la plus importante secousse connue par le continent depuis la disparition du communisme" explique le sous-titre.

Sur les 9 photos qui illustrent la première double page, deux montrent un rassemblement du Front National devant l'Opéra à Paris, mais l'article commence par évoquer le succès de l'extrême droite suédoise aux dernières élections parlementaires.

L'article commence par évoquer "La Suède qui a révélé la future direction de l'Europe (...) Il y a dix ans, les extrêmistes politiques étaient confinés aux franges et aux manifestations de rue. Ils sont maintenant devenus une force palementaire tout en commencant à changer le comportement et la manière de parler des autres pays."


Ce n'est qu'à la fin, en 3e page, que l'on trouve une vingtaine de lignes (sur 300 au total) consacrées à l'Hexagone "En France, Nicolas Sarkozy, qui a besoin d'un soutien populaire pour compenser son succès politique qui s'évanouit, a lancé une campagne de critiques et d'expulsions forcées contre la minorité Rom. Même certains supporters de Sarkozy ont été choqués (...) Il ne fait aucun doute que le spectacle d'un centriste comme Sarkozy qui joue avec les extrêmes est un signe avant-coureur de ce qui va venir."

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.