Sarkozy évoque les "rumeurs" à la télé US
Brève

Sarkozy évoque les "rumeurs" à la télé US

A la fin de l'interview qu'il a accordé à la chaîne américaine CBS, Nicolas Sarkozy est interrogé par la célèbre présentatrice Kathie Couric sur les rumeurs concernant sa vie privée.



Couric a rappelé à Sarkozy les remarques désagréables qu'il avait faites sur l'inexpérience d'Obama en matière de climat. Sarkozy a nié avoir tenu ces propos et dit qu'il a été déçu des résultats de Copenhague. Couric lui répond " Mais vous-même n'avez-vous pas renié la taxe carbone que tout le monde approuve ?". Couric signale la baisse de Sarkozy dans les sondages. Sarkozy répond que les chefs d'Etat font face à une situation délicate et à la crise : "J'ai vu le résultat des élections du Massachussets, quelles que soient les grandes qualités du président Obama, parce que les gens sont inquiets". Sarkozy fait allusion à la défaite du parti démocrate, celui d'Obama : à la mort de Ted Kennedy (démocrate) c'est un républicain qui a pris sa place au sénat.

"J'aimerais que vous réagissiez à certaines rumeurs qui ont été répandues. je sais que des membres de votre entourage en ont parlé publiquement (...) et votre conseiller a parlé de complot politique. Rétrospectivement, pensez-vous que vos actions ont relancé ce genre d'histoire."

"Non vous savez, Carla et moi avons une vie très calme, très tranquille. Nous sommes très proches. Tout ceci a pris des proportions démesurées. Je suis très fier de la manière dont elle a parlé à la radio, de manière calme et digne. (...) Nous essayons de nous protéger de ce genre de chose. (...) Cela fait partie de la vie moderne. C'est ainsi. Cela ne vaut pas le coup de perdre une seconde là-dessus. Nous n'y pouvons rien."


Lorraine Millot, correspondante de Libération à Washington remarque, sur son blog : "Les habitués de l’Elysée nous avaient assuré que Nicolas Sarkozy est «infatiguable» et qu’il y avait donc de bonnes chances qu’il vienne en personne nous raconter le dîner des chefs de délégation qui a ouvert lundi soir le grand sommet de Barack Obama sur la sécurité nucléaire. Mais non : sitôt le dîner achevé vers 20 heures locales, l’Elysée a annoncé que Nicolas Sarkozy était finalement «parti se coucher»."

Sarkozy a-t-il craint que les journalistes ne respectent pas le off et le mettent en difficulté vis-à-vis de Barack Obama ?

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.