Sabotage TGV : "Qui a déraillé ?"
Brève

Sabotage TGV : "Qui a déraillé ?"

Libération donne la parole à des lecteurs qui critiquent le traitement médiatique de l’affaire de sabotage des lignes SNCF, pendant les premiers jours : " Certains voient toujours dans Tarnac un «nouvel Outreau»" Allusion à une affaire où de nombreuses personnes ont été accusées de pédophilie (et emprisonnées) avant d'être blanchies par la justice.



"Never. «Quand Libération fait sa une mémorable sur “L’ultra gauche” qui déraille, c’est pas du montage de bourrichon ? C’est pas un exemple de suivisme policier ?»"

"Let61. «Troublant cette actualité. A l’heure où des terroristes font un massacre à Bombay, en France, on vous accuse du même mot pour avoir provoqué des retards supplémentaires à la SNCF. Il va falloir inventer de nouveaux concepts. Il y a les terroristes, les superterroristes, les alterterroristes, les terroristes non violents."

Quotidien  Libération  du  5  décembre 2008
picto

L'occasion de relire notre dossier : Ultra gauche contre TGV

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.