Retraites : la rédaction du "Parisien" dénonce ses Unes pro-réforme
enquête

Retraites : la rédaction du "Parisien" dénonce ses Unes pro-réforme

Et proteste contre "un traitement privilégié du pouvoir en place"

Réservé à nos abonné.e.s
Dans un communiqué interne au vitriol, la Société des journalistes (SDJ) du "Parisien" dénonce des couvertures favorisant les interviews gouvernementales à celles de l'opposition, ou d'autres focalisées sur les désagréments des grèves et les violences des manifestant·es, ainsi que moults éditoriaux pro-réforme dont elle demande (encore) la suppression. Et les démentis de la direction auprès de la SDJ ne semblent pas l'avoir convaincue.

Le texte est aussi inhabituel par sa nature que par son ton : ce 29 mars, la Société des journalistes (SDJ) du Parisien, représentante de la rédaction, a envoyé un communiqué interne "sur le traitement éditorial de la réforme des retraites et du mouvement social" à l'ensemble des journalistes du quotidien le plus influent de France – tant ses articles et sa hiérarchie de l'information irriguent chaque jour radios et télévisions.  L'envoi de ce texte suivait de quelques heures une rencontre entre la SDJ et le directeur de la rédaction, Nicolas Charbonneau. "Nous lui avons fait part de la grande préoccupation de la rédaction quant à un traitement jugé partisan, sinon orienté, dans un journal traditionnellement respect...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Time, l'hebdomadaire qui adore les duels en couverture

Plongée exceptionnelle dans la collection numérique de Gilles Klein

Pourquoi des médias ont nommé Serge D., le blessé grave de Sainte-Soline ?

Son nom complet a été publié par France 3 Corse puis par "Le Monde"

Chloé Morin : adorée de "Libé" au "JDD" de Bolloré

Pour parler de "wokisme", de lecture à l'école, d'immigration ou de tout autre sujet

Retraites : la presse menacée d'expulsion "par la force" à l'Assemblée

Des journalistes forcé·es de quitter la salle… d'une commission ouverte à la presse

Voir aussi

Ne pas manquer

DÉCOUVRIR NOS FORMULES D'ABONNEMENT SANS ENGAGEMENT

(Conditions générales d'utilisation et de vente)
Pourquoi s'abonner ?
  • Accès illimité à tous nos articles, chroniques et émissions
  • Téléchargement des émissions en MP3 ou MP4
  • Partage d'un contenu à ses proches gratuitement chaque semaine
  • Vote pour choisir les contenus en accès gratuit chaque jeudi
  • Sans engagement
Devenir
Asinaute

5 € / mois
ou 50 € / an

Je m'abonne
Asinaute
Généreux

10 € / mois
ou 100 € / an

Je m'abonne
Asinaute
en galère

2 € / mois
ou 22 € / an

Je m'abonne
Abonnement
« cadeau »


50 € / an

J'offre ASI

Professionnels et collectivités, retrouvez vos offres dédiées ici

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.