Quand le "Figaro" réhabilite des thèses franquistes
article

Quand le "Figaro" réhabilite des thèses franquistes

Une interview et une vidéo sur la guerre civile espagnole font bouillir les historiens

Réservé à nos abonné.e.s
Dans une interview publiée le 25 juillet et une vidéo diffusée sur Twitter le 11 août, le "Figaro" relaye l'écrivain et ancien militant communiste Pío Moa qui affirme que la responsabilité de la guerre civile en Espagne incombe au camp de la gauche républicaine, et non au coup d'Etat militaire de l'extrême-droite. Ces propos rappellent exactement la propagande franquiste et vont à rebours de tous les travaux historiques sur cette question. Explications.

Vendredi 12 août, de nombreux historiens français l'avaient mauvaise. Comme Pierre Salmon, enseignant-chercheur, spécialiste de la guerre civile espagnole :  "Ma première impression ? répond-il à Arrêt sur images. Un mélange de révolte par rapport à certains arguments qui sont scandaleux, et une surprise de la part du Figaro, qui est un journal sérieux, pour avoir donné la parole à Pío Moa." Le chercheur Nathan Rousselot, qui étudie cette période, se dit auprès d'ASI "affligé de voir ce ramassis de contre-vérités et d’éléments de la propagande franquiste. C'est triste de voir qu'en France un journal comme le Figaro lui fasse de la publicité."

Ils ne sont pas les seuls à s'être indignés : le Huffington Post a fait une rece...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.