Quand Dominique Baudis fut victime de "l'affaire Baudis"
souvenirs souvenirs

Quand Dominique Baudis fut victime de "l'affaire Baudis"

Retour sur les dérapages médiatiques de 2003

Réservé à nos abonné.e.s
Du journal télévisé de TF1 en passant par FR3, le CSA ou encore la mairie de Toulouse, le parlement européen et l'Institut du Monde arabe, Dominique Baudis, mort le 10 avril, a multiplié les casquettes politico-journalistiques. Son nom reste aussi associé à un sérieux dérapage médiatique en 2003 quand il fut accusé à tort, dans le cadre de l'affaire Alègre, d'avoir commandité un meurtre et d'être mêlé à un réseau de proxénètes. A l'occasion de sa mort, nous revenons sur cette sortie de piste médiatique où l'on retrouve Olivier Mazerolle, Karl Zéro, TF1, France 2, Canal+ ou encore Le Monde. En bonus, l'émission Arrêt sur images de septembre 2003.



C'était il y a onze ans. Le 1er avril 2003, La dépêche du Midi relaie le témoignage de deux ex-prostituées "Fanny" et "Patricia", entendues par la police dans le cadre du meurtre d'une autre prostituée. Elles assurent que des notables locaux ont participé à des "parties fines" qui auraient dégénéré : elles évoquent des viols, des actes de torture et de barbarie dans le cadre d'un réseau de proxénétisme impliquant Patrice Alègre, le tueur en série condamné un an plus tôt à la réclusion criminelle à perpétuité pour cinq meurtres et six viols. Plusieurs articles de presse r...

Il vous reste 86% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.