Première polémique Obama : l'affaire du BlackBerry
article

Première polémique Obama : l'affaire du BlackBerry

Réservé à nos abonné.e.s
Le candidat et sénateur Obama était un utilisateur frénétique du téléphone-terminal de messagerie Blackberry. Va-t-il continuer à l'utiliser à la Maison Blanche malgré les risques de piratage qui inquiètent les services de sécurité ? Première (et bénigne) polémique Obama, dans certains médias américains.
Plantu
30
30 commentaires
Remonter en haut de fil
Commentaires

Première polémique Obama : l'affaire du BlackBerry

Le candidat et sénateur Obama était un utilisateur frénétique du téléphone-terminal de messagerie Blackberry. Va-t-il continuer à l'utiliser à la Maison Blanche malgré les risques de piratage qui inquiètent les services de sécurité ? Première (et bénigne) polémique Obama, dans certains médias américains.

Derniers commentaires

il va vraiment fallor avoir l'esprit mal tourné pour trouver des sujets de polémiques sur Obama ;
ce gars-là commence à me plaire... et pas seulement physiquement (désolée, j'ai pas pu m'en empêcher -:)) : dès le premier jour après son investiture il décrétait la fermeture de Guantanamo et l'interdiction des fameuses prisons à l'étranger de la CIA,http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2009/01/23/m-obama-ferme-guantanamo-et-reengage-son-pays-au-proche-orient_1145544_3222.html bravo !!!
(attention à lui s'il s'attaque à la CIA, qu'il arrête ses sorties pour Dallas, déjà que c'est le fief de son prédecesseur, le champion de l'injection létale !!)

et pour mémoire : que faisait notre "omni-président fier de n'être pas un roi-fainéant" le premier jour de son investiture ?????
IL nous demandait de lui accorder 6 jours de "retraite", sur le yacht d'un ami ("retraite" : wazaaaaaaaa??)
quand je pense que certains le traitaient d'hyperactif ??? pffff, petit joueur à côté de notre "cousin d'amérique" qui dans les premiers jours est au "bureau" et n'hésite pas à prendre des décisions exemplaires.........

n.b. : si quelqu'un a un yacht à me prêter je ferais bien aussi une petite "retraite" de 6 jours en ce moment !!!!!!!!!!!!!!!
Je pinaille, mais j'aurais plutôt dit :
"Le Département de la Defense a conçu deux assistants numériques spécialement conçus pour les officiels adeptes du BlackBerry, avec protection des communications classifiées et stockage crypté des données."
plutôt que :
"Le Département de la Defense a conçu deux assistants numériques spécialement conçus pour les officiels adeptes du BlackBerry, avec protection des communications classifiées et stockage des données cryptées."

La traduction initiale expliquant qu'il n'y a que les données cryptées qui sont stockées, alors que l'on supposerait plutôt que les données sont cryptées avant d'être stockées...
ça devient fatiguant les sujets sur Obama.
Je serais tentée de dire que cette histoire de Blackberry n'a aucun intérêt.

Mais je pense qu'en fait, comme la presse ne peut pas avouer qu'il y a un problème patent de démocratie aux USA (pas que là d'ailleurs), elle projette ainsi son désir/peur de constater qu'Obama garde son intérêt pour les dominés. Et qu'il continuera de garder le contact avec eux, de tenir compte de leurs avis, et ne pas s'abîmer dans la douce tiédeur du nid douillet des gouvernants américains dans les réceptions et la vie facile (chaque jour après le dur taf dans le bureau ovale).
Piège où il est très facile de tomber.

Je commence à trouver ce mec-là de plus en plus intéressant........ Et de par sa personnalité qui semble exceptionnelle, et parce qu'il est extrêmement instructif de voir comment ses belles idées vont virer s'il ne résiste pas à toutes ces sirènes.

A suivre.......
J'avais fait la même réflextion, la confidentialité des communications téléphoniques est difficilement sécurisable.
La NSA avec Echelon, doit connaître la vie privé de notre Président sans grandes difficultés.
La voix caracrtéristique de notre Président est automatiquement détectée quelque soit le téléphone utilisé.
A fortiori pour les SMS qui ne sont pas sécurisés, et qui sont archivés sur le serveur de l'opérateur.
Facilement piratable ou à la merci d'un employé lambda de l'opérateur téléhonique.
Nul doute que ça soit la source "sûr et certaine" du SMS "ne me quitte pas... je revient".
Mais impossible à le prouver légallement, car atteinte à la corespondance privée...

Barak Obama doit bien rigoler en lisant les rapports de la NSA.
Honte pour N.S. qui est peu prudent... et qui ne peut pas être pris au sérieux pour intégrer la cour des Grands.
Il est vrai qu'un autre Président écoutait à l'Elysée des conversations privées et intimes...

Ceux qui sont dans le secret des Dieux, connaissent les secrets de pieu...
Ca c'est une preuve de petitesse.

Stan 1000g
De toute manière aucun équipement civil ne correspond aux normes de sécurité exigées d'un chef d'Etat. Cela me fait penser au prêt par Sarko de son portable à Putine, sûrement pour appeler sa mère et à la divulgation par la suite du fameux SMS secret d'Etat. Il ne me sembke pas que LE Monde ait été aussi préoccupé par les SMS présidentiels français dont on sait qu'il est accroc.

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.