PPDA / petit garçon : mot d'excuse à Sarkozy ? (Le Figaro)
Brève

PPDA / petit garçon : mot d'excuse à Sarkozy ? (Le Figaro)

PPDA a donné une conférence de presse, quelques heures avant son dernier JT nous dit Le Figaro, photo à l'appui, en page 2.

Le quotidien prend de la distance pour faire le portrait de PPDA, et rappelle les "mauvais souvenirs - l'affaire Botton, la vraie-fausse interview de Fidel Castro -" et n'hésite pas à parler de l'égo du héros du jour : "huit millions de téléspectateurs rivés chaque soir devant leur petit écran. Évidemment, ce n’est pas rien. De quoi entraîner de sérieuses boursouflures de l’ego, même si Poivre s’en défend énergiquement. De quoi, aussi, se prendre pour l’égal des grands de ce monde. Capable de faire et de défaire l’opinion. Vertigineux."

Figaro, PPDA
Figaro, PPDA

"Ce n’est pas mon genre de désigner un responsable, je suis un grand garçon", aurait déclaré PPDA selon le Figaro qui écrit :

"Cet incident avec le chef de l’État, alors ? Le soir même, le présentateur vedette a conscience d’avoir commis un impair. « Il l’a amèrement regretté, il était très gêné, il a dit après à Nicolas Sarkozy : “ Mais c’est très bien pour toi, cela montre que tu n’es pas comme les autres” » , relate un salarié de la chaîne. Poivre d’Arvor envoie même un petit mot au président de la République. Il l’écrit au dos d’un signet coloré – dont il montre un autre exemplaire – illustré du Petit Prince et avec cette citation de SaintExupéry : « Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants. » Et n’obtient aucune réponse."

A ajouter à notre dossier, Madame Monsieur, au revoir

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.