Pourquoi Marianne a traité Sarkozy de voyou
enquête

Pourquoi Marianne a traité Sarkozy de voyou

Réservé à nos abonné.e.s
Sarkozy, le regard menaçant, la bouche figée en un rictus provocateur. Et ce titre: «le voyou de la république». La Une de Marianne, paru samedi 7 août, suscite la fureur de la majorité. C’est Jean-François Kahn, ancien patron du magazine, et ex-candidat MoDem aux régionales, qui a inspiré cette Une. Avec un objectif paradoxal : déconstruire les critiques sur le thème de la "xénophobie" et du "pétainisme" du chef de l'Etat. Non, pour Marianne, Sarkozy est bien plutôt dans une stratégie pour 2012: proposer tout ce qui peut lui permettre de gagner, même s’il n’y croit pas lui-même. D’où le terme de «voyou».

Le gouvernement a beau être en vacances, la dernière Une de Marianne, daté du 7 au 13 août, l’a sorti de sa torpeur estivale. Députés et responsables de la majorité sont montés au créneau. Nadine Morano, secrétaire d'Etat chargée de la Famille, a été la première à dégainer, sur RMC, la qualifiant «d’insultante». Et de s’en prendre à Jean-François Kahn, ancien patron du magazine,"engagé aux côtés de François Bayrou" en 2007. ‘Qu’il ne partage pas du tout les opinions de Nicolas Sarkozy. C'est son choix. Mais une telle couverture, je trouve qu...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.