"Pour être pharmacovigilants...", notre hymne au médicament
Brève Vidéo

"Pour être pharmacovigilants...", notre hymne au médicament

"Pour être pharmacovigilants, il faudrait interdire Neuilly", chante, à la fin de notre émission de cette semaine, notre nouvelle chronichanteuse, définitivement rebaptisée La Parisienne libérée.

Pharmacovigilants

Pour être pharmacovigilants
Il faudrait interdire Neuilly
Ca éviterait au président
De faire des cadeaux à ses amis
Pour être pharmacovigilant
On devrait peut-être obliger
Les gens qui prennent des médicaments
A être tous en bonne santé

Hypertension artérielle pulmonaire
C'est pas terrible, comme effet secondaire
Insuffisance mitrale ou aortique
C'est pas le joie, du côté pronostic
Mais pour faire la fête, avec ou sans diabète
C'est quand même chouette, un petit cacheton d'amphètes
Tout le monde l'adore, messieurs comme mesdames,
Notre Médiator 150 milligrammes

Pour être pharmacovigilants
Il faudrait interdire Neuilly
Ca éviterait au président
De faire des cadeaux à ses amis
Pour être pharmacovigilant
On devrait peut-être obliger
Les gens qui prennent des médicaments
A être tous en bonne santé

Le Médiator, ce n'est-que-trois morts :
Une pneumologue qui l'accusait à tort
Un valvulopathe, sans doute congénital
Et le responsable d'une revue médicale
Si vous êtes mort, on vous indemnisera
C'est pas notre genre de tuer les gens comme ça
Voyez quand même votre médecin conseil
Et rassurez-vous c'est la sécu qui paye

Bande-son: voix de Jacques Servier et d'une journaliste: "Ya une tendance constante à alourdir le carcan dirigiste et nous subissons depuis quarante ans le délire législatif c'est à dire des lois qui changent sans cesse, des règlements qui s'accumulent et des chinoiseries administratives permanentes.
- vous voulez quoi? qu'on vous laisse une totale liberté?
- euh… je voudrais que les gouvernements se reposent un peu."


c'est vrai laissez-nous travailler
on fait c'qu'on veut comme bénéfices
ah ouais ? il faut les partager ?
ok ! on vous laisse les risques !

Pour être pharmacovigilants
Il faudrait interdire Neuilly
Ca éviterait au président
De faire des cadeaux à ses amis
Pour être pharmacovigilant
On devrait peut-être obliger
Les gens qui prennent des médicaments
A être tous en bonne santé

Pour voir notre émission complète, c'est ici.

Et pour retrouver l'univers de La Parisienne libérée, c'est là.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.