Photos Manchester : le Guardian accuse le New York Times
article

Photos Manchester : le Guardian accuse le New York Times

Sur la sécurité, le quotidien plus souple avec les secrets étrangers

Réservé à nos abonné.e.s
Le New York Times a publié, trois jours seulement après l'attentat de Manchester, plusieurs photos récoltées sur la scène du crime. Tandis que les services de renseignement et les politiques britanniques crient à l'irrespect, le Times se défend. Sur les questions de sécurité intérieure, pourtant, le quotidien se montre nettement plus prudent dès qu'il s'agit des États-Unis.



Le scoop n'a pas plu à tout le monde. Le 25 mai, le New York Times publiait plusieurs photos récoltées de la bombe qui avait fait, trois jours plus tôt, 22 morts et des dizaines de blessés. Aucun corps de victime visible, mais des restes du sac qui a explosé sur le dos du terroriste, ce qui ressemble à son détonateur, et plusieurs schémas du lieu du drame.

NYTimes.com, 24 mai 2017 (avec ci-dessus des photos du sac à dos qui a explosé)

Ces photos permettaient, selon les analystes du Times, de conclure qu'il s'agissait d'un engin artisanal "puissant, doté d'une charge ultra-rapide", fabriqué après "mûre réflexion et avec soin". Une ...

Il vous reste 86% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.