Pétition Loi travail : France 2 remet en cause la "fiabilité" de Change.org
enquête

Pétition Loi travail : France 2 remet en cause la "fiabilité" de Change.org

Patron de Change.org : "Le reportage a prouvé l'inverse de ce qu'il voulait démontrer"

Réservé à nos abonné.e.s
"Chaque signature est vérifiée et fiable." À en croire le patron de la version française du site de pétitions Change.org, Benjamin des Gachons, son système de vérification des signatures, censé empêcher tout abus, est fiable à 100%. France 2 a donc décidé de le prendre au mot et d’essayer de multiplier les signatures bidon, au nom de Karl Marx par exemple. Résultat ? L’équipe du JT de 20h a pu créer une pétition vide de sens et "fabriquer" 100 fausses signatures. Possible, car le système de vérification peut prendre "entre 24 et 48h" répond des Gachons, qui refuse en revanche de détailler les moyens, matériels ou humains, de vérification.
Europe1
59
59 commentaires
Remonter en haut de fil
Commentaires

Pétition Loi travail : France 2 remet en cause la "fiabilité" de Change.org

"Chaque signature est vérifiée et fiable." À en croire le patron de la version française du site de pétitions Change.org, Benjamin des Gachons, son système de vérification des signatures, censé empêcher tout abus, est fiable à 100%. France 2 a donc décidé de le prendre au mot et d’essayer de multiplier les signatures bidon, au nom de Karl Marx par exemple. Résultat ? L’équipe du JT de 20h a pu créer une pétition vide de sens et "fabriquer" 100 fausses signatures. Possible, car le système de vérification peut prendre "entre 24 et 48h" répond des Gachons, qui refuse en revanche de détailler les moyens, matériels ou humains, de vérification.

Derniers commentaires

Toujours les mêmes manipulations des "grands" merdias aux ordres dés qu'une action gêne les volontés de l'oligarchie financière !

Pitoyable, et le pire c'est qu'avec internet c'est contre-productif car cela se sait rapidement !
vu sur un site d'info générique:
"sondage en ligne: est-ce que le gouvernement doit continuer de défendre sa loi avec fermeté ?"
un cas d'école de manipulation d'un sondage en creant une question totalement orienté.
malgré la formulation 70% de non.
Ayant moi-même embrassé il y a peu la papytude, j'objecte respectueusement qu'être humain c'est préserver pieusement cette aptitude à s'étonner que le " comprendre" a souvent tendance à annuler.http://www.pileface.com/sollers/article.php3?id_article=1249
je débarque un peu tard, pour cause de grand-pèritude.
Ce qui m'étonne, c'est l'étonnement que je soupçonne feint, de ceux qui s'étonnent.

Chacun donc vous et moi sait que les "sondages", qu'ils soient faits par GROTUC ou MEGAMACHIN, sont entachés, comme ils disent, d'erreurs "d'incertitude".

Alors reste le rapport de force. Qui de ceux qui sont pour sans savoir pourquoi, et de ceux qui sont contre pour savoir comment on en souffre, sont pour cette loi ?

Plus le temps passe et plus j'ai le sentiment amer d'avoir raté l'objectif qui était le mien : apprendre aux jeunes qui étaient devant moi qu'être humain c'était comprendre.
Et moi, je n'arrive pas à signer la pétition sur le net (sans passer par facebook) !
Quelqu'un aurait-il des tuyaux sur le sujet ?
Faut-il obligatoirement passer par FB ?
Merci d'avance...
Non seulement ils truquent les pétitions mais ils falsifient grossièrement les sondages.
La nébuleuse rouge (Fakir !), ces spartakistes (Fakir !) prêts à poignarder dans le dos les courageux soldats du gouvernement dans leur guerre contre le chômage, montre encore une fois tout son pouvoir (Fakir !) de nuisance.
;)
Des cartes : Loi El Khomri : d'où viennent les 1,1 million de pétitionnaires ?

(J’ai rajouté un «? » à la fin du titre du Parisien, comme on le fait avec toute question.)
La riposte gouvernementale semble en marche.
Entendu de la propagande pro loi du travail sur France Info. La journaliste interviewait un collègue italien et une collègue espagnole. Pas de bol:
l'espagnole a raconté que ça n'avait rien changé
l'italien a dit que ça marchait du tonnerre -spoiler: réponse d'un ultralibéral convaincu-:
- des tas d'emplois précaires avaient été créés.
- des jeunes trouvaient des tas d'emplois. Certes il fallait que ceux qui avaient été formé à être ingénieur se fassent serveur, mais un travail c'est un travail, non?
- qu'il ne comprenait pas les jeunes qui manifestaient, qu'ils étaient probablement manipulés par les salariés plus âgés qui avaient peur de perdre leur travail.
Conclusion de la journaliste: "en Italie c'est une expérience réussie" (et l'Espagne?).
Conclusion perso: en Espagne c'est tout autant la m... En Italie, ceux qui ont du travail risque de le perdre remplacés par des gens moins payés et travaillant plus, et ceux qui n'en ont pas se retrouvent avec des boulots précaires qui leur imposent de bosser comme des fous pour faire bouillir la marmite. Ca c'est une réussite sociale!
Mais ceci dit, je comprends la journaliste: oser afficher des positions anti-gouvernementales ne serait-ce pas risquer de faire partie de la prochaine charrette en cas de réduction du budget de Radio-France?
Il n'y a donc eu qu'un million de signatures bidons. Bravo F2 et @si d'aider à discréditer une pétition qui dérange le pouvoir en place.

Deux questions:

1- Pourquoi la pétition du merdef (il paraît, d'après médiapart, qu'il y en a une, mais ce doit être encore pour F2 et @si, une information tronquée) n'a-t-elle recueilli que 15000 signatures, puisqu'il est si facile d'en mettre autant qu'on veut? Sans doute parce qu'elle n'est pas sur change.org. (Je ne sais d'ailleurs même pas où elle est)

2-Pourquoi F2 et @si ne se sont-ils pas inquiété de la véracité du nombre de signatures pour les autres pétitions? Parce qu'elles ne dérangeaient pas le pouvoir en place?

Conclusion: cette pétition n'a aucune valeur puisque truquée. Merci F2 et @si de ne pas nous laisser berner.
J'ai signé la pétition avec ma vraie identité, comme tout le monde, et mon vrai nom de famille est un de ces "noms bidons" utilisés par les journalistes de France 2. Est-ce qu'ils considèrent que je suis un bot ?
D'un point de vue technique, les vérifications pour éviter les "bourrages d'urne" semblent largement insuffisantes.
Je viens de signer 3 fois la pétition en utilisant des adresses jetables et sans changer de machine.
Il ne semble qu'il n'y a même pas de blocage sur l'adresse IP. Je me suis contenté,entre chaque signature, de me déconnecter du compte créé automatiquement et d'effacer les cookies.
La première ligne de défense technique de Change.org devrait être de bannir les adresses jetables. Le fait que ça ne soit pas le cas suffit à discréditer les prétendues parades techniques mises en œuvre.

Cela dit, les remarques concernant les motivations premières de France 2 me semblent pertinentes.
Bien évidemment, aucune vraie "vérification" n'est exercée par ce site ! Et on peut signer 20 fois une pétition : il suffit d'avoir 20 adresse email différentes (facile, et gratuit !).
Alors, sur 1 million de signatures contre la loi Conhrie, il y en a peut-être un dixième, un quart, ou la moitié, qui dont bidon. Et alors ? Ça en laisse quand même un paquet, non ?
La pétition aurait atteint un million de voix
Et l'on vient mettre un doute sur les pétitionnaires, certains qui auraient "voté" 3 ou 4 fois
Il y aurait donc 250 000 certains au pire qui voteraient 4 fois
France de mes deux indique donc que je suis de ces certains
France de mes deux jette l’opprobre sur mon vote et ma conscience
Et pour ce faire ils choisissent Karl Marx, Jaurès et Blum et font d'eux des opposants naturels à la loi ignoble (qu'ils en soient remercié), de la même manière qu'ils auraient choisi pour démontrer le peu de fiabilité d'une pétition contre l'emprisonnement à perpétuité le pseudo de Marc Dutroux.

J'ai reçu après mon vote une réponse envoyée par Change.org où madame El Khouri venait me dire que j'étais un imbécile de première car j'avais signé sans avoir en tête tous les éléments d'informations. Ma réponse a été celle de la renvoyer à sa propre incompétence avec quelques liens argumentés
Je puis lui assurer que ma réponse n'est pas responsable de son accident domestique en lui faisant perdre l'équilibre car je n’utilise ni la tricherie dans les pétitions ni la magie en politique.

La pétition pour libérer Jacqueline Sauvage a réuni 435 972 signatures soit donc selon la logique de France de mes deux 108 933 personnes ont en fait signé.
Et le Président Hollande a été touché par le désir de si peu de personnes et donné sa grâce royale.
il va falloir descendre dans la rue pour prouver qu' on existe !
Comment peut on avoir 1 million de signataires et seulement 55 000 likes sur Facebook? https://www.facebook.com/loitravailnonmerci Je trouve le ratio assez étonnant quand même...
Euh et puis pourquoi ce choix de Jaurès, Karl Marx ou Leon Blum ?
Que doit-on en déduire sur l'auteur de ces fausses signatures ?
La question est: France 2 aurait-elle menée la même enquête s'il s'était agit d'une pétition pro-loi sur le travail ?

Excusez-moi, mais en haut lieu, c'est la panique.
Pipeau intégral de la part du représentant de Change.org qui ose affirmer que le chiffre du nombre de pétitionnaires est "vérifié et fiable". Théoriquement, rien n'empêche chaque signataire de signer une deuxième ou une troisième fois depuis une autre adresse IP (lieu de travail, Wifi public, smartphone, etc.) et une autre adresse mail. Oui, les signatures sont probablement véridiques puisque la majorité des gens ne s'amusent sans doute pas à signer plusieurs fois, mais non, aucune preuve technique n'existe pour certifier que le chiffre n'est pas le triple ou le quadruple de ce qu'il devrait être.

Et traitement lamentable limite conspirationniste de la part de France 2 qui laisse planer le doute depuis le lancement de Pujadas jusqu'à la dernière minute du reportage quant au fait que la pétition pourrait être totalement bidonnée...
france 2 a produit quelquechose de bidon .On a pas le droit de s'appeller karl marx..? le fait que ce vote compte crédite , au contraire , le serieux de change.org .

Par contre , aprés avoir signer la pétition , j'ai eu , en retour sur mon e.mail un message qui reprenait exactement la page du site pour la pétition avec , en rajout ,un message du gouvernement me demandant si j'avais bienl u le projet avec , des affirmations entendus dans la presse et additionnée d'un "faux" et d'une explication pour rejeter ses "bruits" mal-veillants....

Je me demande comment cela a été possible , tant éthiquement que techniquement.....la dessus , france 2 n'as pas dit un mot....ses chiens de garde sont vraiment de +en + durs a supportés !

l'oeil du 20h.....quelle plaisanterie !
Ça fait un bout de temps que les informaticiens de tout poil dénoncent ces manipulations par pétitions ou vote électronique.

D'une part, il est pratiquement impossible d'identifier les gens, puique chacun peut créer autant d'email qu'il veut, utiliser plusieurs adresses IP, etc.

D'autre part, ces pétitions peuvent être hackées, et là on change les résultats directements dans la base, ni vu, ni connu. La pétition pro-aéroport de Notre-dame des Landes de la région Pays de la Loire en est un bon exemple.

Bref, la pétition sur internet, ça claque, mais c'est (un peu) du bidon… mais comme les pétitions papiers non ?
Sous leur vrai nom ou sous un nom d'emprunt, l'essentiel est que tous les membres de l'équipe d'@si l'aient signée.
J'ai vu attentivement l'émission. Caroline de Haas m'a paru manquer de neutralité, d'objectivité et d'impartialité. Tout pour la gauche, rien pour la droite. Comment sortir de cette hémiplégie ?

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.