Moteurs dans les vélos : des caméras thermiques sur le Tour (JDD)
Brève Vidéo

Moteurs dans les vélos : des caméras thermiques sur le Tour (JDD)

Des caméras thermiques sur les routes du Tour. La technique, utilisée récemment par des journalistes de Stade 2, devrait être employée par l'Union Cycliste International (UCI) lors du prochain Tour de France, selon le JDD. Sous pression du gouvernement qui mettra une caméra thermique de pointe à la disposition de l'UCI.

Le JDD, 26/06/206

"Un bijou de technologie de plus de 200 000 euros mis à disposition par l'armée". Selon le JDD, "l'UCI, soumise à une pression française très appuyée, va déployer les grands moyens pour détecter les moteurs électrique sur le Tour de France, qui s'élance le 2 juillet du Mont-Saint-Michel." Ce dispositif devrait être annoncé, lundi 27 juin, lors d'une conférence de presse de l'UCI.

L'aboutissement d'un travail piloté par le secrétaire d'Etat aux Sports Thierry Braillard, raconte le JDD. "Le 5 mars, quand le président de l'UCI Brian Cookson lui a présenté sa tablette tactile à Londres, il a salué une louable initiative mais a prévenu que ce ne serait pas suffisant. En avril, le secrétaire d'Etat a sollicité son homologue chargé de la Recherche, Thierry Mandon, qui a assistera d'ailleurs demain à la présentation officielle aux côté de Brian Cookson et du président du Tour Christian Prudhomme."

Ces derniers mois (@si a suivi l'affaire de près, y consacrant une enquête et une émission), les journalistes de Stade 2 avaient démontré qu'une caméra thermique, utilisée en course, permettait de repérer des sources de chaleur suspectes dans les cadres de certains vélos.

Caméras thermiques, mode d'emploi

Une technologie que l'UCI se refusait jusque-là à utiliser. "En début de semaine, quand Thierry Braillard a proposé la caméra militaire à l'UCI, Brian Cookson n'a pas rechigné un instant", explique le JDD. "On ne peut pas en dire autant de tous les élus de l'instance, auxquels leur président a dû faire face. Ils ont fini par céder sous toutes les pressions françaises : celles de l'Etat mais aussi d'ASO, l'organisateur du Tour mécontent de la faiblesse des contrôles en 2015."

Une moto de l'UCI, équipée d'une caméra thermique de pointe, sillonnera donc les routes du Tour cette année , pour la toute première fois (il n'y avait jusque-là aucun contrôle en vélo en course). Comment l'UCI entend-elle communiquer si d'aventure, la caméra du gouvernement détectait des sources de chaleur suspectes dans l'un des vélos du Tour ? Réponse (peut-être) demain en conférence de presse.

L'occasion de revoir notre émission : "Le sport de haut niveau, c'est du toc"

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.