Missouri : vidéo du deuxième Noir tué par la police
Brève Vidéo

Missouri : vidéo du deuxième Noir tué par la police

"Ils auraient pu le taser !"

Kajieme Powell, jeune homme noir de 25 ans, a été tué par deux officiers de police, mardi, à Saint-Louis (Missouri) à quelques kilomètres seulement du lieu où Michael Brown avait lui même été abattu le 9 août. Dans l'espoir d'éviter l'opacité qui a entouré la mort de Michael Brown, la police a cette fois publié les enregistrements des appels ainsi que des vidéos de l'évènement, dont une de sa mort, tournée par un passant. Problème : les images ne semblent pas justifier les dix coups de feu tirés par les officiers de police. Le Huffington Post, par exemple, titre : "La police de Saint Louis publie une vidéo de la mort de Kajieme Powell qui semble contredire leur histoire".

Les agents, arrivés sur les lieux suite à un vol à l'étalage présumé de Powell dans une épicerie (une canette et des donuts), ont estimé que l'homme, au comportement "erratique" (il parlait seul avant l'intervention de la police et leur hurlait "tuez moi maintenant" ensuite) et armé d'un couteau, représentait une menace. Ils "se sont défendus comme ils en ont le droit" quand Powell se trouvait "à trois ou quatre pieds [environ 1 mètre]" d'un des deux policiers et "refusait d'obéir aux ordres de lâcher le couteau", a estimé le chef de la police locale Sam Dotson dans une conférence de presse.

Sur les images amateur, si l'on entend bien les officiers répéter à plusieurs reprises leurs ordres, "on voit Powell s'approcher des policiers, mais pas aussi proche qu'ils l'avaient annoncé, et avec les mains le long du corps" estime le Huff Post. Pendant qu'il hurle "tirez, tuez moi maintenant", Powell s'approche, puis s'éloigne, et s'approche une dernière fois à 2 ou 3 mètres des deux agents avant d'être abattu d'une dizaine de coups de feu, seulement 15 secondes après leur arrivée. "Ils l'ont tué", se désole un passant, "et maintenant ils lui mettent des menottes alors qu'il est mort ! Il n'avait même pas de pistolet. Ils auraient pu le taser !"

Une des figures du mouvement de contestation suite à la mort de Michael Brown, le conseiller municipal Antonio French (dont @si vous parlait ici), estime lui que la situation est différente du cas de Brown, qui avait selon lui "les bras en l'air au moment de se faire tuer". Kajieme Powell "était lui "armé, déséquilibré et s'approchait de la police. Oui, les officiers auraient pu (auraient du) tirer pour le blesser. Je suis tout à fait d'accord. Mais légalement, on peut ouvrir le feu sur un homme armé qui se jette sur la police" a estimé French sur Twitter.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.