Meurtre d'Agnès : dérive sensationnaliste dans les JT ?
article

Meurtre d'Agnès : dérive sensationnaliste dans les JT ?

Passants, hôtelier, boulanger : retour sur la course aux témoignages

Réservé à nos abonné.e.s
Emballement sur un fait-divers ? Le syndicat national des journalistes CGT dénonce "la dérive sensationnaliste" dans les médias audiovisuels, après l'assassinat d'une collégienne en Haute-Loire. Le SNJ-CGT considère que ce sensationnalisme fait le lit du "parti de la haine". Retour sur un week-end à forte teneur informative.


Des images d'émotion, des plans du Chambon-sur-Lignon, des graphiques explicatifs sur la délinquance juvénile, des têtes politiques connues, et des témoignages en-veux-tu-en-voilà : c'était le menu des JT, le week-end dernier, après le meurtre d'une collégienne par un de ses camarades. Au grand dam du syndicat des journalistes CGT qui déplore la récupération de ce qui n'aurait dû être traîté que comme un fait divers, selon eux : "Le fait divers du Chambon-sur-Lignon a une nouvelle fois été utilisé par de nombreux medias audiovisuels pour faire du 'sang à la une'. Audimat oblige, mais pas seulement", rel...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.