Menacé d'une taxe, Google va-t-il boycotter la presse française ?
article

Menacé d'une taxe, Google va-t-il boycotter la presse française ?

Presse et gouvernement, contre géant US

Réservé à nos abonné.e.s
Le bras de fer s'est soudain durci. Dans son projet de loi instaurant une taxe Google, la ministre de la Communication, Aurélie Filippetti, veut rémunérer les éditeurs de contenus répertoriés par le moteur de recherche américain. En guise de réponse, Google menace de ne plus référencer les sites d'information si le texte est adopté. Google s'enrichit-il sur le dos de la presse ? Le débat est relancé et divise jusque dans les rédactions papier et web.

On ne plaisante pas avec le géant du web. Google envisage de ne plus indexer les médias français. La menace a été brandie par la firme américaine dans un courrier adressé jeudi à plusieurs ministères. Google rappelle au passage qu'il "redirige quatre milliards de clics par mois vers les pages Internet des éditeurs français". La veille, la France avait fait un pas supplémentaire vers la "taxe Google" par la voix de la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, qui confirmait son intérêt pour le projet devant la Commission des affaires culturelles de l'Assemblée nationale. Et le jour-même, la ministre de l'Economie numé...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.