Médias américains : la loi (presque) magique qui fait tomber les ministres
article

Médias américains : la loi (presque) magique qui fait tomber les ministres

Réservé à nos abonné.e.s
Exit le ministre américain de l'environnement. Cet été, Scott Pruitt a été emporté par les révélations sur ses dépenses somptuaires et ses liens avec les lobbys. En invoquant un simple article de loi, les journalistes ont eu la peau de ce climato-sceptique revendiqué.

Nous vous racontions récemment comment Trump avait fait recadrer des photos de la foule le jour de son investiture. Une information que le Guardian avait pu révéler en mettant la main sur les échanges entre la Maison-Blanche et l’organisme fédéral chargé de l’esplanade où se tenait la cérémonie. Mais comment le journal s'est-il procuré pareils échanges ? En invoquant auprès de l’administration le "Freedom of Information Act", de son petit nom "FOIA". Adoptée en 1966, renforcée après l’affaire du Watergate en 1974, cette loi donne à toute personne, américaine ou non, le droit d'obtenir des documents administratifs émanant d'entités publiques et d'agences gouvernementales, au nom du droit à la transparence et à la liberté d’information.&...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.