Mediapart et les Rafale : scoop en Inde, silence en France
article

Mediapart et les Rafale : scoop en Inde, silence en France

Réservé à nos abonné.e.s
Les agences anticorruption française et indienne ont refusé d'enquêter sur des soupçons de financements occultes dans le cadre du contrat franco-indien d'avions de combat Rafale. L'information soulève les passions médiatiques et politiques en Inde. Pas en France : pourquoi ?

Comment expliquer qu'une information concernant autant la France que l'Inde engendre des remous politico-médiatiques massifs dans un pays, et un quasi-silence dans l'autre ? Le 4 avril, Mediapart publie le premier des trois volets d'une enquête menée pendant six mois par le journaliste Yann Philippin. Elle porte sur des soupçons de corruption et sur le refus d'enquêter de la part des autorités des deux pays, dans le cadre des négociations ayant mené in fine à la vente par la France à l'Inde de 36 avions de combat Rafale. L'enquête implique, en France, la responsabilité de deux présidents de la République, d'un ministre actuellement en exercice, Jean-Yves Le Drian, de l'Agence française anticorruption (AFA) et du Parquet national financie...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.