Marchés : VGE dénonce "des officines". Et puis rien. (C+)
Brève Vidéo

Marchés : VGE dénonce "des officines". Et puis rien. (C+)

"Vous le savez, tout ça est manipulé" . Invité du Grand Journal hier soir, Valéry Giscard d'Estaing a évoqué la crise de la dette que connait l'Europe en des termes surprenants, évoquant le rôle "d'officines", sans que personne ne lui demande de s'expliquer plus en détail.

L'accusation de l'ex-président tombe dans l'indifférence picto

Selon l'ex-président de la République, il existerait donc des "banques et des officines", en général américaines, dont "le travail est d'organiser la spéculation en Europe", et dont la France serait la prochaine victime après l'Italie. Une telle affirmation aurait mérité quelques questions de la part de l'équipe du Grand Journal, notamment de Jean-Michel Aphatie très au fait des questions économiques. Et pourtant rien.  Denisot, qui semble ne pas prendre au sérieux les propos de VGE, se contente de lancer la publicité.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.