Mais qui a hué la mère d'une victime de Merah à l'Assemblée ?
enquête

Mais qui a hué la mère d'une victime de Merah à l'Assemblée ?

Latifa Ibn Ziaten veut porter plainte

Réservé à nos abonné.e.s
Que s'est-il vraiment passé le 8 décembre lors d'un colloque du groupe socialiste à l’Assemblée nationale consacrée à la laïcité ? Latifa Ibn Ziaten, mère d'une des victimes de Mohammed Merah et fondatrice d'une association pour défendre des valeurs de tolérance, s'est faite huer par le public et a été prise à partie par deux individus qui ont quitté la salle. Dans une interview au Bondy Blog, elle assure même avoir été "agressée" par eux à la sortie. Deux semaines après les faits, elle annonce vouloir porter plainte contre ces deux "personnalités politiques connues du PS". Une annonce à l'origine de l'indignation à retardement du PS qui vient seulement de publier un communiqué pour condamner ces "comportements inacceptables". Mais qui sont les "agresseurs" ?



Les VIe rencontres de la laïcité, organisée par le groupe PS de l'Assemblée nationale le 8 décembre et présidées par le député PS Jean Glavany, ne se sont pas passées comme prévu. Venue délivrer un message de tolérance et donner son point de vue sur la laïcité, Latifa Ibn Ziaten a essuyé quelques huées en raison de son foulard et a été prise à partie par deux personnes du public. "Plus que huée, ils m'ont agressée. Ils sont sortis de la salle, ils m'ont suivie jusqu'à l'ascenseur. Ils m'ont dit vous n'êtes pas française madame, vous ne pouvez pas parler de la laïcit&ea...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.