Magazine 20 ans : rédaction au rabais ?
Brève

Magazine 20 ans : rédaction au rabais ?

Après les sites Web 2.0 dont le contenu est généré par les utilisateurs, voici les magazines dont le contenu est fourni par des internautes sous-payées ? 20Minutes.fr s'intéresse au cas du magazine 20 Ans qui vient de renaître de ses cendres.

"Dans l’édito du magazine, les lectrices ont découvert à leur grande surprise une très jeune fille en photo: Claire Crepon, 19 ans, étudiante en communication et rédactrice en chef de «20 ans». Elle vient de réaliser un magazine en un temps record (un mois et demi) avec une convention de stage, tout en continuant ses études de communication la journée. Mais le patron de FT Médias, Frédéric Truskolaski, l’a remerciée quelques jours avant la parution du magazine. «On a estimé qu’elle était un peu jeune», explique Truskolaski."

"Selon nos informations, la vingtaine de rédactrices qui ont participé au premier numéro ont pour la plupart entre 18 et 20 ans et ont été recrutées par des annonces sur Internet. «Frédéric Truskolaski profite de la crédulité de filles qui croient qu’écrire dans «20 ans» sera un tremplin dans leur carrière», explique Audrey, journaliste au magazine. «J’ai fait ça surtout pour l’expérience, comme un stage», commente Julie. «On va recruter des journalistes professionnels dans les semaines qui viennent», assure Frédéric Truskolaski. «On n’a forcé personne à travailler. On ne fait rien de mal, entre guillemets», déclare un proche du patron...»."

"Le paiement des rédactrices s’apparente à de l’argent de poche: 20€ l’article de 3 pages, 10€ pour une à deux pages, et 5€ quand l’article fait moins d'une page."
20 ANS, 20Minutes


L'avocat de FT MEDIAS éditeur du magazine 20 ans considère que "l'article du site Internet 20 minutes" est "totalement diffamatoire."

Selon lui, les assertions de l'article de 20 Minutes.fr "créent un préjudice financier et professionnel énorme à mon client qui venait de racheter ce magazine et tentait de le relancer et dont l'honnêteté est ainsi remise en question."

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.