Macron ironise sur Fillon et Le Pen : l'AFP a mal lu l'AFP
Brève

Macron ironise sur Fillon et Le Pen : l'AFP a mal lu l'AFP

Oups. Sur son compte Twitter, l'AFP a attribué à Emmanuel Macron une citation polémique sur les affaires de François Fillon et Marine Le Pen. Raté : elle était de Richard Ferrand, député PS du Finistère et secrétaire général du mouvement En Marche. Comme cela était très bien expliqué dans la dépêche AFP.

Ouest-France, 26/02/2017

Ca ne ressemble pas à du Macron. Et pour cause : ce n'est pas du Macron. Le candidat a défendu samedi 25 février à Saint-Priest-Taurion son projet de la ruralité. Au cours de ce meeting, Macron a évoqué les affaires, qui entourent certains de ses adversaires. "C’est un contexte auquel je n’arrive pas à m’accoutumer. La campagne présidentielle ne peut être réduite à un débat sur « faut-il ou pas une trêve ? », un débat sur l’impartialité des juges et des médias".Avant lui, Ferrand, secrétaire général d'En Marche, avait ironisé à la tribune : "Fillon et Le Pen pourront bientôt faire du co-voiturage pour se rendre ensemble chez le juge d’instruction ! ".

Autant d'informations qui figuraient dans la dépêche AFP, reprise hier soir par plusieurs médias. Pourtant, dans son tweet original, l'AFP laissait penser que les propos de Ferrand avaient été tenus par... Macron.

Une erreur, comme n'ont pas tardé à le faire remarquer plusieurs internautes sur le réseau, dont le journaliste politique duMonde,Cédric Pietralunga. A 9h45, ce 26 février, l'AFP a reconnu son erreur et supprimé son tweet.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.