Ligonnès, le filon de scoops bidon que la presse adore
enquête

Ligonnès, le filon de scoops bidon que la presse adore

De 2011 à aujourd'hui : quatre ans de fausses pistes dans les médias français

Réservé à nos abonné.e.s
"Je suis vivant" : une journaliste française aurait reçu, courant juillet, une lettre signée Xavier Dupont de Ligonnès, principal suspect dans le quintuple meurtre (son épouse et ses quatre enfants) survenu à Nantes en 2011. Voilà la bombe lâchée ce matin par France 3, avant que l'ensemble des sites de presse ne la reprennent. Coup de théâtre ou canular ? En attendant d'en savoir plus, retour sur quatre annnées de fausses pistes parcourues avec délices par les médias français.

Attention, corbeau mystérieux ! Une journaliste nantaise a reçu la semaine du 13 juillet, un “courrier pour le moins surprenant” selon France 3 : à l’intérieur, une photo où figurent Arthur et Benoît, l’aîné et le benjamin de la famille Dupont de Ligonnès. Au dos de cette photo, qui pourrait provenir d’un album de famille, deux phrases, rédigées à l’encre bleue : “JE SUIS ENCORE VIVANT”, écrit en lettres majuscules et une autre, bien plus énigmatique : “de là jusquà cette heure”. Le tout signé “Xavier Dupont de Ligonnès” et daté du 11 juill...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.