Libye : l'avion privé, l'intermédiaire, et les journalistes du JDD
Brève

Libye : l'avion privé, l'intermédiaire, et les journalistes du JDD

Que faisaient deux journalistes du Journal du dimanche dans le même avion qu'un homme d'affaires douteux, au retour de Tripoli ?
C'est la question que pose le court article publié sur le site de L'Express en début d'après-midi. Le journaliste d'investigation du magazine Jean-Marie Pontaut y révèle que l'homme d'affaires Ziad Takieddine a été placé en garde à vue le 5 mars à l'aéroport du Bourget, de retour de Libye. Il voyageait à bord d'un avion libyen, où les douanes ont saisi 1,5 million d'euros d'argent liquide. Dans le même avion, voyageaient aussi deux journalistes du JDD qui "rentraient à Paris, après avoir réalisé, plus tôt dans l'après-midi, un entretien du leader libyen, le colonel Mouammar Kadhafi, écrit Pontaut. Ils n'ont pas été inquiétés."

Takieddine est un intermédiaire impliqué dans divers contrats de vente d'armes de la France, et souvent présenté (ce qu'il conteste) comme un intermédiaire imposé par le cabinet de l'ancien ministre de la Défense balladurien, François Léotard, peu de temps avant la conclusion de la vente au Pakistan de sous-marins Agosta en 1994. C'est sur le chantier de construction de ces sous-marins que onze Français ont été tués dans un attentat à Karachi en mai 2002.

"Takieddine a été remis en liberté, dans la soirée de dimanche, sans faire, semble-t-il, l'objet de poursuites. Une enquête préliminaire a tout de même été ouverte pour vérifier ses déclarations. L'argent a été saisi", précise L'Express.

L'interview de Kadhafi pour le JDD a été réalisée par Laurent Valdiguié, l'un des rédacteurs en chef du journal, accompagné par un photographe. Elle faisait la Une de l'hebdod'hier. Valdiguié, qui n'a pas répondu à nos demandes (mais est déjà intervenu sur notre plateau), raconte dans une vidéo publiée sur le site du journal ses impressions suite à cette rencontre, mais ne précise pas comment il s'est déplacé, à l'aller ou au retour. Pas de précision non plus sur la façon dont cette interview a été obtenue.

Takieddine a-t-il fait le lien entre Kadhafi et le JDD ? Ou était-il présent par hasard au même moment ? Qu'allait-il faire en Libye, et pourquoi a-t-il transporté de l'argent ? Pourquoi les journalistes sont-ils rentrés dans le même avion ? Impossible de répondre. On peut néanmoins signaler que Valdiguié et Takieddine se connaissent, au moins sommairement, puisque le premier avait choisi le second en mai 2010 pour accorder une interview incendiaire contre le clan Chirac, où il démentait avoir été un intermédiaire des Balladuriens.

Reste un mystère : à qui appartenait l'avion ? L'Express évoque "un avion privé affrété par Tripoli". L'AFP, qui reprend la même information que L'Express trois heures plus tard, mais sans mentionner les journalistes du JDD, parle de Takieddine et de "son avion", sans plus de précisions.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.