Libération de Georges Ibrahim Abdallah : comment Clinton a tenté de faire pression sur Fabius
article

Libération de Georges Ibrahim Abdallah : comment Clinton a tenté de faire pression sur Fabius

"Nous espérons que vous trouverez un moyen de contester la légalité de cette décision"

Réservé à nos abonné.e.s
Alors que Fox News affirme qu'au moins cinq courriels contenant des informations classées top secret ont été retrouvés sur l'adresse électronique personnelle d'Hillary Clinton, la candidate aux primaires démocrates continue de clamer sa bonne foi. Début janvier, elle avait ainsi publié une nouvelle série de mails déclassifiés, qui ne révélaient pas seulement la méfiance des Américains vis-à-vis de Nicolas Sarkozy en Libye, ou leur regard ironique sur Bernard-Henri Lévy. Ils montrent aussi comment Clinton et son équipe ont tenté de faire pression sur Laurent Fabius pour que Georges Ibrahim Abdallah, condamné en France en 1987 à la prison à vie pour complicité d'assassinat de deux diplomates, ne soit pas libéré en 2013.
nouveau media

Le mail envoyé par la boîte mail personnelle de Clinton, en accès libre sur le site du Département d'Etat américain

"Je veux que les gens voient mes courriels". Depuis que le New York Times a révélé, en mars 2015, que Hillary Clinton utilisait une adresse e-mail personnelle, plutôt que celle fournie par le gouvernement, lorsqu'elle était secrétaire d'Etat des Etats-Unis, entre 2009 et 2013, la candidate à la primaire présidentielle de 2016 tente, tant bien que mal, de prouver que toute sa correspondance a bien été remise au département d'Etat, comme la loi sur l'archivage des correspondances des responsables américains l'y ...

Il vous reste 88% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.