Libé renonce à recruter une rédac'chef nommée Bruni
enquête

Libé renonce à recruter une rédac'chef nommée Bruni

Problèmes en vue à France Inter ?

Réservé à nos abonné.e.s
A plus d'un mois de sa sortie, le 21 juillet, le prochain album de Carla Bruni-Sarkozy commence déjà à échauffer les esprits des journalistes. Devant les réactions "irrationnelles" des lecteurs, selon son PDG Laurent Joffrin, Libération vient de renoncer à faire de Bruni sa "rédactrice en chef d'un jour".

A plus d'un mois de sa sortie, le 21 juillet, le prochain album de Carla Bruni-Sarkozy commence déjà à échauffer les esprits des journalistes. Devant les réactions "irrationnelles" des lecteurs, selon son PDG Laurent Joffrin, Libération vient de renoncer à faire de Bruni sa "rédactrice en chef d'un jour".

Le quotidien daté du samedi 21 juin devait en effet se parer des couleurs de la première dame/chanteuse, invitée par son patron Laurent Joffrin à devenir la "rédactrice en chef d'un jour" (comme, avant elle, NTM le 10 juin ou Patti Smith le 25 mars).

C'est ce que Joffrin a annoncé à ses troupes mercredi 18 juin, indique le site Bakch...

Il vous reste 83% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.