Les télés et la grippe : alerte rouge, tout va bien !
enquête

Les télés et la grippe : alerte rouge, tout va bien !

Réservé à nos abonné.e.s
Tout ça pour ça ? Le 25 avril, le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé déclarait qu'une épidémie de grippe dite porcine était "une urgence de santé publique" et "d'intérêt international". Dix jours après, le bilan des victimes est, heureusement, mince : 1516 personnes touchées dans le monde, 29 morts au Mexique et deux aux Etats-Unis. En France, un cinquième cas a été annoncé le 6 mai, mais aucun n'est considéré comme dangereux.

Pourtant, durant quinze jours, la télévision, la radio et la presse écrite n'ont pas laissé passer 24 heures sans traiter de l'épidémie comme d'une urgence nationale, mêlant inextricablement

Tout ça pour ça ? Le 25 avril, le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé déclarait qu'une épidémie de grippe dite porcine était "une urgence de santé publique" et "d'intérêt international". Dix jours après, le bilan des victimes est, heureusement, mince : 1516 personnes touchées dans le monde, 29 morts au Mexique et deux aux Etats-Unis. En France, un cinquième cas a été annoncé le 6 mai, mais aucun n'est considéré comme dangereux.

Pourtant, durant quinze jours, la télévision, la radio et la presse écrite n'ont pas laissé passer 24 heures sans traiter de l'&ea...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.