Le site d'information ProPublica s'installe sur Tor
Brève

Le site d'information ProPublica s'installe sur Tor

Afin d’être accessible partout, y compris dans les pays où s’exerce la censure, ProPublica a créé une version de son site d’informations sur le réseau TOR, un logiciel permettant aux internautes de naviguer anonymement.

Les Echos, 12/01/2016

On vous en parlait dernièrement: le Dark Web attise tous les fantasmes. Son emblématique réseau TOR est connu pour être un véritable marché noir permettant aux internautes de faire circuler drogues, faux papiers ou photos pédopornographiques en toute discrétion. Mais pas seulement : TOR permet aussi, et surtout, de naviguer sur internet de façon anonyme, donc sécurisée. En effet, sa structure ne permet pas de garder en mémoire l'itinéraire d'un utilisateur d'internet, contrairement à la plupart des navigateurs. Les Nations Unies ont d’ailleurs appelé les Etats à favoriser le développement de ces outils "indispensables à la liberté d’information", comme notre chroniqueur Jean-Marc Manach vous le racontait par ici.

Le Dark Web vole au secours de la liberté d’expression

Comme le notent Les Echos, en raison de la censure établie sur internet dans certains pays - et notamment en Chine - le site ProPublica a décidé au début de l’année 2016 de lancer une version sur TOR, afin que les internautes du monde entier puissent y accéder sans crainte d’être surveillés. Selon Mike Tigas, développeur chez ProPublica, "chacun devrait pouvoir décider quel type de métadonnées il laisse derrière lui. Nous ne voulons pas que quiconque puisse savoir que vous nous avez visités ou ce que vous avez lu".

ProPublica.org est un site d’information américain, spécialisé dans le journalisme d'enquêtes. Il est en grande partie financé par des fondations philanthropiques. Le site défend un journalisme d’investigation "d’intérêt public" cherchant à dévoiler les "abus de pouvoir" et les "trahisons" des gouvernements, du monde des affaires et d’autres institutions vis-à-vis des citoyens. Pour élargir au maximum la diffusion de ses enquêtes, ProPublica les fait paraître aussi dans d’autres medias comme CNN, Washington Post ou New York Times (appelés "publishing partners", on en compte 127 depuis la création du site en 2008). En 2010, ProPublica a notamment reçu le prestigieux prix Pulitzer pour une enquête sur un scandale dans un hôpital de la Nouvelle-Orléans, après le passage de l'ouragan Katrina.

Le vrai changement est symbolique : avant cette annonce, les utilisateurs de TOR pouvaient déjà se rendre sur ProPublica, via Tor Browser, le navigateur du logiciel (que les @sinautes les plus curieux peuvent télécharger gratuitement par ici). Mais jamais encore un grand media n'avait mis à la disposition des internautes un site uniquement accessible via TOR, où la confidentialité est encore supérieure.

(Par Tifaine Cicéron)

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.