Le Pen en tête du 1er tour : critiqué par ses confrères, Harris "refait" son sondage
Brève

Le Pen en tête du 1er tour : critiqué par ses confrères, Harris "refait" son sondage

Toute la classe politique a longuement commenté ce week-end, un sondage Harris interactive publié par Le Parisien donnant Marine Le Pen en tête avec 23% dans les intentions de vote, au premier tour de la présidentielle 2012. DSK et François Hollande ne figuraient pas dans la liste des candidats potentiels. Harris interactive refait donc son sondage en les incluant tous les deux annonce le blog d'Arnaud Leparmentier (Le Monde).


"Selon un sondage réalisé par l'institut Harris Interactive pour «le Parisien» -«Aujourd'hui en France», Marine Le Pen arrive en tête des intentions de vote au premier tour de la présidentielle avec 23%. Elle devance Nicolas Sarkozy et Martine Aubry, crédités tous deux de 21%." annonçait le quotidien. "Dans cette enquête, le président du MoDem, François Bayrou, arrive en quatrième position des intentions de vote (8%), suiviau coude à coude par l'ancien Premier ministre Dominique de Villepin, qui a rendu sa carte de l'UMP, et l'eurodéputée Europe Ecologie-Les Verts Eva Joly, crédités de 7%. Olivier Besancenot (LCR) et Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche) obtiennent 5%."

Le Parisien dimanche 6 février 2011 picto


"Le responsable de son département opinion Jean-Daniel Lévy nous annonce qu’il va refaire son sondage en testant aussi les candidatures de Dominique Strauss-Kahn et François Hollande." mais... " Nous ne le faisons pas à la demande de la Commission des sondages”, précise M. Lévy, qui ne sait pas encore s’il en publiera les résultats", annonce Arnaud Leparmentier, journaliste au Monde, sur son blog.

Une dépêche AFP diffusée dimanche soir confirme l'information du Monde, mais Harris Interactive y précise que le résultat du nouveau sondage sera bien publié mardi. C'est la première fois, à notre connaissance, qu'un sondeur décide en catastrophe de "refaire" un sondage ayant déclenché une vague de protestations.

Etrangement, alors que Jean-Daniel Lévy participait, dimanche soir, à 20 h 35, à une émission spéciale de i>Télévision consacrée à la polémique sur ce sondage, il n'y a pas annoncé son intention de "refaire" son sondage. L'émission n'était pourtant pas indiquée par la chaîne comme enregistrée à l'avance. Deux autres sondeurs présents sur le plateau (Jérôme Sainte-Marie,de CSA, et Edouard Lecerf de TNS Sofres) ont durement critiqué leur confrère, Lecerf évoquant même un problème "d'incompétence et d'irresponsabilité".

Cette polémique se déroule alors que le Sénat a voté à l'unanimité une proposition de loi visant à établir une plus grande transparence des sondages, contre l'avis du gouvernement. L'Assemblée, pour sa part, ne semble pas vouloir inscrire cette proposition à son ordre du jour.

Cette proposition de loi était le sujet de notre dernière émission Ligne j@une.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.