Le mur du son franchi, l'info en surrégime
article Vidéo

Le mur du son franchi, l'info en surrégime

Plusieurs heures de rien qu'il a fallu remplir

Réservé à nos abonné.e.s
Mercredi 30 septembre, un avion de chasse a franchi le mur du son à Créteil. En 15 minutes, le mystère était élucidé pour les Parisiens surpris par la détonation. Mais les chaînes d'info en continu ont quand même lancé leur dispositif au complet, entre micro-trottoirs, experts en pagaille et interrogations en plateau.

A 11 h 52, un Rafale de l'Armée de l'air en mission d'interception d'un avion ayant perdu temporairement le contact radio a passé le mur du son à Créteil, dans l'Est parisien. Venu de la base de Saint-Dizier, il a survolé l'Île-de-France accompagné de la détonation assourdissante due à sa vitesse supersonique, avant de survoler l'Eure à basse altitude pour se poser à Évreux. Rapidement, les Parisiens s'affolent sur les réseaux sociaux... jusqu'à ce qu'à 12 h 08, la préfecture de police de Paris annonce que ce que beaucoup avaient pris pour une explosion n'était qu'un survol. Initialement, les chaînes d'information en continu ont traité l'information pour ce qu'elle semblait être : un fait divers insolite.

Mais après avoi...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.