Le "massacre" de chrétiens à Maaloula, enjeu de communication pour Damas
enquête

Le "massacre" de chrétiens à Maaloula, enjeu de communication pour Damas

Versions contradictoires dans la presse

Réservé à nos abonné.e.s
Maaloula, haut lieu de la chrétienté au Moyen-Orient, pris par les rebelles au régime, est devenu un enjeu de communication du régime de Damas. Y a-t-il eu un massacre de chrétiens ne voulant pas se convertir à l'Islam dans cette ville? Les versions divergent entre Le Figaro, qui parle de trois morts et Libé, qui émet de forts doutes.

La ville ne rassemble que 2000 habitants, mais elle représente un enjeu majeur de propagande : c'est un haut lieu de la chrétienté en Orient, à 55 km de Damas. Une région où l'on parle encore l'Araméen, la langue du Christ. Les combats pour la prise de cette ville ont commencé mercredi 4 septembre par une attaque-suicide attribuée au Front Al-Nosra contre une position de l’armée régulière à l’une des entrées du bourg, comme le précise l'AFP. Des combats ensuite, ont fait 17 morts et plus de 100 blessés parmi les rebelles et des dizaines de morts et de blessés dans les rangs des forces gouvernementales, pr&eacute...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.