Le jour où Sarkozy a voulu bouder les méchants généraux
article

Le jour où Sarkozy a voulu bouder les méchants généraux

Le Point et Le Monde l'accusent de "grève des signatures" (sans préavis)

Réservé à nos abonné.e.s
 


Nicolas Sarkozy a-t-il voulu, sans préavis ni service minimum, se mettre en "grève de signature" en bloquant promotions dans la Légion d'honneur et nominations au sein des armées ?

C'est l'accusation formulée (dans une grande discrétion des autres médias) par Le Point et Le Monde.

 

Jean Guisnel, le spécialiste des questions de défense au Point, publie mardi 1er juillet un billet au titre fort : "Sarkozy provoque une crise avec les armées".

"Défense ouverte", l'espace alloué à Guisnel sur le site du Point picto

De crise, il est en effet question, depuis que le général Cuche a démissionné de son poste d'&eacut...

Il vous reste 84% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.