Le jour où France Inter a viré ses bouffons en direct
enquête

Le jour où France Inter a viré ses bouffons en direct

Guillon et Porte licenciés, Bern "désavoué", Hees : "faut pas pousser"

Réservé à nos abonné.e.s
La fin du feuilleton a été brutale. Et expéditive. Après des mois d'affrontement et d'escarmouches plus ou moins vives avec Stéphane Guillon et Didier Porte, la direction de France Inter a fait le ménage en une demi-journée. En l'espace de cinq heures ce mercredi 23 juin, les auditeurs de France Inter ont appris qu'à la rentrée, ils ne retrouveraient plus Guillon et Porte à 7h55. Mais aussi que la case d'humour était supprimée de la matinale, et que Didier Porte était viré du Fou du roi, contre l'avis de son animateur et producteur Stéphane Bern.

Les derniers actes du règlement de compte se sont déroulés en pleine lumière, et à la vitesse grand V. Ce mercredi matin, c'est Stéphane Guillon qui a ouvert le bal, avec ce qu'il a présenté comme sa dernière chronique.

Et pour dire "au revoir et merci" à ses auditeurs, il s'est attaqué bille en tête à la grille de rentrée, la première élaborée par Philippe Val, directeur d'Inter, et Jean-Luc Hees, le patron de Radio France : "Tout doit disparaître avec le grand lifting de la rentrée : émissions emblématiques à la trappe, journalistes sur la touche, rédacteurs en chef rem...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.