Le Figaro.fr tente l'info à la demande (Bakchich)
Brève

Le Figaro.fr tente l'info à la demande (Bakchich)

Le Figaro.fr craindrait-il de déplaire ? Depuis quelques jours, la rédaction du site consulte ses lecteurs pour savoir quels sujets d'actualité ils souhaitent voir détaillé dans les pages du quotidien, a repéré Bakchich.

Pourtant, le Figaro dénonçait (certes de manière mesurée), dans cet article, les "ficelles" des sites américains qui se préoccupent plus des goûts de leurs lecteurs que de la pertinence de l'information.

"Adieu hiérarchisation de l'information, place à la personnalisation", se plaint Le Figaro.fr au sujet des sites d'information américains qui se focalisent de plus en plus sur les centres d'intérêt de leurs lecteurs. Certains comme le Washington Post passent par des start-up pour «pour proposer aux internautes de consulter un journal adapté à leurs centres d’intérêts» et par là-même, augmenter la fréquentation du site.

Pourtant, en ce qui le concerne, Le Figaro.fr ne crache pas sur la méthode et s'en inspire même, relève Bakchich. Par deux fois déjà, le quotidien a soumis à ses lecteurs des sondages pour leur demander de choisir, parmi plusieurs sujets, celui qu'ils aimeraient que les journalistes approfondissent. "La rédaction du Figaro travaillera sur le sujet le plus sollicité", précise le site. Il n' y a plus qu'à faire son marché...


"Les articles les plus vus des sites, sont-ils les plus pertinents à mettre en avant? A titre d’exemple, en ce 22 juillet (16h00), ceux qui scrutent la tête de Google Actu traitent de la petite fille de 3 ans et demi, verbalisée à Lyon pour avoir fait pipi contre un arbre…", demande Bakchich.

"Mais si ce genre de technique se généralise, n’espérez plus, en consultant les grands médias en ligne, trouver la moindre information sur les élections en Birmanie, la finale du championnat du monde paralympique de basket entre la France et l’Australie ou un licenciement abusif chez Lehman Brothers. Pas assez vendeur: l’information de masse appartient à la demande de la majorité …"

(Par Julie Brafman)

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.