L'ascension médiatique de Camacho, le Bolsonaro bolivien
article

L'ascension médiatique de Camacho, le Bolsonaro bolivien

Réservé à nos abonné.e.s
Il ne s'est jamais présenté à la moindre élection. Pourtant, l'homme d'affaires riche et ultra-catholique de Santa Cruz a été propulsé "leader de l'opposition" à Evo Morales, le président de gauche déchu. Histoire d'une éclosion médiatique.

Le soir de la "démission forcée" d'Evo Morales, dimanche 10 novembre, Luis Fernando Camacho défilait en gilet pare-balles dans les rues de La Paz, drapeau dans une main et chapelet dans l’autre, monté triomphalement sur une voiture de police. Quasiment inconnu des Boliviens il y a encore deux mois, le "Bolsonaro bolivien" a totalement éclipsé Carlos Mesa, le principal adversaire du président sortant lors de la présidentielle du 20 octobre dernier.

Mais d'où sort cet homme de 40 ans qui n'a jamais été candidat à la moindre élection?  Comme le souligne une enquête approfondie du site d'investigation indé...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.