Lars Vilks, qui avait dessiné Mahomet en chien, visé par un attentat à Copenhague
article

Lars Vilks, qui avait dessiné Mahomet en chien, visé par un attentat à Copenhague

Deux morts. Le tireur abattu. Vilks déjà visé en 2010

Réservé à nos abonné.e.s
Des dizaines de coups de feu ont été tirés samedi 14 février, dans l'après-midi, dans le centre de Copenhague. La cible ? Un lieu culturel où se tenait une réunion publique, organisée par le comité de soutien d'un caricaturiste suédois, Lars Vilks, auteur d'un dessin polémique de Mahomet. L'ambassadeur de France au Danemark et la militante Femen Inna Shevchenko étaient également présents. Tous trois sont indemnes, mais plusieurs policiers ont été blessés et une personne a été tuée. Le même tireur a ensuite tué le gardien d'une synagogue de Copenhague, avant d'être abattu par la police dans la nuit de samedi à dimanche.

Mais qui est Lars Vilks, déjà menacé à plusieurs reprises en Suède et au Yémen pour un dessin de Mahomet sous la forme d'un "chien de rond point", forme d'art urbain suédois ?

"Toujours en vie à l'intérieur". C'est par un tweet que l'ambassadeur de France au Danemark, François Zimeray, a fait savoir qu'il était sain et sauf après une fusillade à Copenhague. Celle-ci visait une conférence sur "l'art, le blasphème et la liberté d'expression" à laquelle participait l'ambassadeur, François Zimeray, et qui était organisée (selon le Telegraph) par Lars Vilks, caricaturiste suédois et auteur d'un dess...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.