L'armée française, partiale en Centrafrique ?
enquête

L'armée française, partiale en Centrafrique ?

Quelques séquences troublantes sur Canal+.

Réservé à nos abonné.e.s
L'armée française a-t-elle choisi son camp en Centrafrique? "Désarmer les combattants de manière impartiale", c’était

l’objectif affiché par le ministre de la Défense français, Jean-Yves Le Drian, pour l’opération Sangaris, lancée le 5 décembre dernier en Centrafrique. Dans ce conflit, s’affrontent – pour faire simple- la Séléka, des milices venues du Nord du pays, plutôt à majorité musulmane et les anti-balakas (ou anti-machettes), à majorité chrétienne. Pourtant, dans le dernier "Spécial investigation" diffusé sur Canal+ (en ligne sur Youtube ici), certaines scènes donnent l’impression que l’armée française est plutôt du côté des anti-balakas, ce que l'on ne perço...

Il vous reste 97% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.