La protection des sources des journalistes, victime de Valls et Le Drian ?
enquête

La protection des sources des journalistes, victime de Valls et Le Drian ?

Le mystère du report de l'examen du texte à l'Assemblée

Réservé à nos abonné.e.s
La protection des sources des journalistes victime de l'embouteillage législatif ? C'est du moins la raison avancée à l'Assemblée nationale et au gouvernement pour justifier le report de l'examen du texte initialement prévu ce jeudi 16 janvier. Une raison qui ne convainc pas Noël Mamère le député EELV qui, sur son blog de Rue89, évoque des pressions de Manuel Valls et Jean-Yves Le Drian. Ces deux ministres goûteraient assez peu le fait que la notion "d'intérêt supérieur de la nation" ne figure plus dans projet de texte et ne puisse plus être évoquée pour justifier de certaines atteintes à la protection des sources. Qui dit vrai ? Enquête.

Ce jeudi 16 janvier, l’Assemblée nationale devait examiner, en première lecture, le nouveau texte sur la protection des sources des journalistes. Ce texte était une promesse du candidat Hollande. Il doit remplacer la loi Dati de 2010, ultra controversée et pas si protectrice, puisqu’on s’en souvient, l’affaire des fadettes a été possible. Mais finalement, ce texte ne sera pas discuté, jeudi 16 janvier.

Un report qui fait grincer quelques dents et notamment celles du député EELV, Noël Mamère sur son blog de Rue89. "Que s’est-il passé pour que ce texte, pourtant discuté et adopté en Conseil des ministres le 12&nbsp...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.